Garantie décès :  comparateur & conseils pratiques

Qu’est –ce que l’assurance décès ?

L’assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet de constituer un capital qui sera reversé à la famille au moment du décès du souscripteur. L’intérêt est de ne pas laisser ses proches dans le besoin.

Il ne faut pas le confondre avec l’assurance obsèques. Bien que le capital de l’assurance décès puisse être utilisé pour financer les obsèques, cela n’est pas obligatoire. Il ne faut pas non plus le confondre avec l’assurance vie qui est plus un placement financier qu’une prévoyance. Le contrat d’assurance décès, lui, est une forme de protection financière efficace pour assurer l’avenir d’une famille.

>> COMPARATEUR D’ASSURANCE DECES



Quelles sont les options qui peuvent s’ajouter à une assurance décès ?

La rente éducation

La rente permet, en cas de décès du souscripteur, de financer les études des enfants. Cette rente éducation est versée annuellement ou mensuellement jusqu’à la fin des études et elle ne peut être utilisée que dans ce cadre.

L’invalidité permanente

Cette option permet de toucher le montant prévu en cas de décès, même si le souscripteur n’est pas décédé mais qu’il souffre d’une invalidité permanente et totale.

L’incapacité de travail

Cette option permet de toucher un complément aux indemnités journalières versées par la sécurité sociale en cas d’incapacité de travail temporaire mais longue. En effet, il y a souvent un délai de carence compris entre un et trois mois.

Le doublement pour cause accidentelle

Cette option permet de doubler le montant du capital versé si le décès est dû à une cause accidentelle, un accident de la route par exemple.

Les avances de frais

Cette option permet de mettre à disposition de la famille, sous deux jours ouvrés à compter du décès, une somme d’argent permettant de couvrir les premiers frais liés à l’organisation des obsèques.

Quelle est fiscalité de l’assurance décès ?

Les capitaux versés au titre d’une assurance décès ne sont pas soumis aux droits de succession. Concernant les primes, cela dépend de l’âge du défunt et de ses relations avec les bénéficiaires. Si le bénéficiaire est le conjoint, il n’y a pas de droit de succession.

Si le défunt avait moins de 70 ans, la prime de la dernière année sera imposée à 20% mais après abattement de 152 500€.

Si le défunt avait 70 ans ou plus, un droit de succession doit être réglé pour toutes les primes versées après le 70ème anniversaire, mais un abattement de 30 500€ s’applique.

Ce type de contrat est donc très avantageux fiscalement.

Comment résilier une assurance décès ?

Les contrats d’assurance décès peuvent être résiliés. Comme la plupart des contrats d’assurance, ils sont souscrits pour une durée d’un an et reconduits tacitement. Depuis la Loi Châtel, l’assureur est dans l’obligation d’informer le souscripteur de la date limite à laquelle il peut refuser de reconduire le contrat (20 jours avant la date anniversaire).