Le remboursement de la chirurgie réfractive de l’œil

La chirurgie réfractive de l’œil est une intervention chirurgicale qui a pour but de venir à bout des défauts de la vision comme la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Pour ceux qui souhaitent ranger leurs lunettes de vue et leurs lentilles de contact pour de bon, c’est la solution à envisager.

Toutefois, il faut savoir que cette chirurgie est coûteuse. Sans la bonne couverture santé, vous risquez de dépenser une fortune. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le remboursement de la chirurgie réfractive de l’œil par la mutuelle santé !

Mieux comprendre la chirurgie réfractive de l’œil

Véritable alternative aux lunettes de vue et aux lentilles de contact, la chirurgie réfractive de l’œil vient corriger les différents défauts de la vue. Parmi les défauts concernés par cette chirurgie, on retrouve l’astigmatisme, l’hypermétropie, la myopie et la presbytie.

Évidemment, pour que le professionnel accepte de réaliser l’intervention chirurgicale, il faudra respecter certaines conditions :

  • Le défaut visuel doit être stabilisé, ce qui arrive généralement autour de 20 à 25 ans
  • Le trouble visuel doit être inchangée depuis 2 ans
  • Il ne faut souffrir d’aucune maladie oculaire comme le glaucome ou une maladie rétinienne

Comment se passe la chirurgie réfractive de l’œil ?

Le professionnel réalisera l’intervention au laser sous anesthésie locale. On compte environ 30 minutes en tout, soit 15 minutes par œil. Après l’intervention réfractive, il faudra porter des coques de protection et des lunettes de soleil. Pour retrouver une vue correcte après l’opération, il faut nécessairement attendre quelques jours, voire quelques semaines.

Bon à savoir : en principe, le taux de réussite de la chirurgie réfractive de l’œil est de 98%.

La prise en charge de la chirurgie réfractive par la Sécurité sociale

Alors, il faut savoir que l’Assurance maladie ne rembourse pas la chirurgie réfractive de l’œil. Pour la Sécurité sociale, il s’agit là d’une opération de confort qui doit être financée par la personne qui subit l’opération. Ainsi au même titre que les interventions esthétiques, celle-ci n’est pas remboursée, même pas partiellement. Il faut toutefois savoir que certaines interventions peuvent être prises en charge par l’Assurance maladie.

On parle notamment des actes de chirurgie dont le but de soigner et de corriger un œil malade. Pour que l’intervention soit remboursée, il faut qu’elle concerne une pathologie spécifique comme la myopie forte, la cataracte et les autres défauts visuels issue de maladies. De même, les dépistages de troubles visuels chez les ophtalmologistes exerçant en secteur 1 sont pris en charge à hauteur de 100% par la Sécurité sociale.

Une mutuelle santé adaptée pour de meilleurs remboursements

Comme la chirurgie réfractive de l’œil a un coût élevé compris entre 2000 et 3000 euros pour une intervention, il est judicieux de souscrire une mutuelle santé adaptée ou une surcomplémentaire santé si vous êtes déjà assurés. Sans une assurance santé complète, vous devrez régler vous-même les frais d’intervention. Au moment de souscrire votre mutuelle santé, vérifiez bien les conditions du contrat auprès de votre assureur.

D’une part, il y a les mutuelles qui ne couvrent que certaines interventions comme pour la myopie par exemple. D’autre part, il y a les mutuelles qui ne proposent que la prise en charge partielle de la chirurgie réfractive. Il peut alors être nécessaire de se tourner vers une mutuelle optique vous proposant le remboursement de ce type d’opération.

Enfin, certaines mutuelles acceptent de couvrir tous types d’interventions chirurgicales. Renseignez-vous bien avant de souscrire un contrat et pensez à comparer les différentes garanties des contrats d’assurance santé.

Notez cette publication

Cliquez simplement sur l'étoile pour voter

Note moyenne : / 5. Vote count: